Sauvons Audrey Tautou !

L’actrice française Audrey Tautou fera-t-elle un procès pour défendre sa réputation ?

Plus personne ne peut plus ignorer que l’interprète d’Amélie Poulain tenait le rôle de la cryptologue Sophie Neveu dans le film tiré du roman de Dan Brown, The Da Vinci Code, et que, apprenant qu’elle descendait directement de Jésus-Christ et de Marie-Madeleine par les Mérovingiens, elle s’élançait vainement au-dessus d’une flaque d’eau pour éprouver ses éventuels pouvoirs surnaturels.

Or voilà qu’une Américaine — toujours eux ! — vient de publier un roman « semi-autobiographique » dans lequel elle se présente elle-même comme une authentique descendante du Christ , non plus dans la fiction, mais bien dans la vie, cette fois-ci. Kathleen MacGowan — c’est son nom — revendique un lignage français qui la ferait elle aussi descendre des rois Mérovingiens.

Même si cette prétendante n’apporte aucune preuve à ses dires, le très sérieux journal britannique The Independent affirme le 24 juillet que son très sérieux éditeur, Simon & Schuster a pris en considération cette biographie romancée, au point d’en avoir vendu 250.000 exemplaires aux USA, et d’en avoir négocié les droits en plus de 20 langues. À vrai dire une première édition n’avait été vendue l’an dernier qu’à 2.500 exemplaires, mais l’éditeur et l’auteur pensent évidemment se placer dans le sillage du Da Vinci Code pour continuer de gonfler leurs ventes.

Attention, la vague atteint à présent l’Europe, via l’Angleterre ! Nous ne pouvons laisser bafouer la réputation d’Audrey Tautou, identifiée pour toujours à Sophie Neveu et à ses galopades au Louvre, à Saint-Sulpice et autres lieux parisiens, et aux environs de Londres.

Que fait Dan Brown ? Que fait Tom Hanks ? Que fait le gouvernement français, qui a gentiment forcé la main du Directeur du musée pour que le metteur en scène américain puisse planter ses caméras et ses projecteurs dans la grande galerie ?

Tautou, c’est Sophie Neveu, c’est Amélie Poulain. Elle disait il y a quelques jours qu’elle pensait s’éloigner du cinéma. Savait-elle quelque chose ? Ou était-elle tout simplement mortifiée par les ricanements des critiques à Cannes, lors de la présentation du film ?

L’affaire est grave. C’est une grande cause nationale, qui, dans l’ordre des priorités, pourrait venir tout de suite après la canicule : sauvons l’honneur d’Audrey Tautou !

2 réactions à “Sauvons Audrey Tautou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *