Quand les Albinos cherchaient à se faire respecter…

Dans le film, le personnage albinos de Silas est vraiment dépeint de manière effroyable. Voici trois anciennes dépêches qui montrent que les Albinos ont essayé de limiter la casse. Sans succès.

7 janvier 2005 : Les producteurs du film ont été avertis de dépeindre avec fidélité le portrait albinos

Le réalisateur du film, Ron Howard, s’est vu conseiller d’agir précautionneusement en filmant l’adaptation cinématographique du roman Da Vinci Code cette année, en ne permettant pas les stéréotypes concernant les Albinos. La NOAH a demandé aux producteurs du film de vérifier soigneusement que le film à venir ne dépeignait pas son personnage Albinos comme un psychopathe aux yeux rouges. Mike MacGowan, président de la NOAH, a déclaré : « le grand problème avec le Da Vinci Code est la manière dont le personnage de Silas est décrit avec des yeux rouges. C’est un mythe. Pour la plupart des personnes ayant un albinisme, les yeux sont bleu clair voire presque noisette. Ron Howard et Imagine (le studio qui produit le film) peuvent créer une grande différence concernant les Albinos pour le public en continuant leur tendance s’ils ajustent le personnage de Silas en ne le faisant pas devenir un diable albinos. Au cours des années, la création de stéréotypes et la désinformation imposée sur la communauté albinos par les cinéastes qui ne prennent pas le temps d’apprendre les faits concernant l’albinisme font un réel mal à de réelles personnes. » Tom Hanks a signé pour jouer dans le Da Vinci Code, qui devrait sortir mi-2006.

21 janvier 2005 : Les Albinos veulent retirer le « tueur blanc » du script de Da Vinci Code

Une organisation représentant les Albinos a enregistré son opposition quant au portrait du tueur dans la version filmée du Da Vinci Code en tant qu’Albinos (il est représenté de la même manière dans le roman de Dan Brown). « Ron Howard et Imagine (le studio qui produit le film) peuvent créer une grande différence concernant les Albinos pour le public en continuant leur tendance s’ils ajustent le personnage de Silas en ne le faisant pas devenir un diable albinos » déclare Mike MacGowan, président de l’organisation nationale des Albinos et de l’hypopigmentation (NOAH). « Au cours des années, la création de stéréotypes et la désinformation imposée sur la communauté albinos par les cinéastes qui ne prennent pas le temps d’apprendre les faits concernant l’albinisme font un réel mal à de réelles personnes », a-t-il ajouté.

Movie News

20 mars 2006 : L’association des Albinos proteste contre le film Da Vinci Code

EAST HAMPSTEAD, NH, United States (UPI) – La NOAH est en train de lancer une campagne contre le film de Tom Hanks, le Da Vinci Code.

La NOAH a, en vain, demandé au réalisateur du film, Ron Howard, de changer la version de Dan Brown qui faisait du personnage de Silas un « Albinos balourd », a rapporté dimanche le New York Post.

Une enseignante de Californie, elle-même Albinos, a écrit à Brown en 2003 afin d’exprimer son souci concernant le stéréotype détestable assigné aux Albinos, aussi bien dans la littérature que dans le film, selon le journal. Brown a rapidement répondu en écrivant : « Vous devriez vous intéresser au fait que Silas… est de loin le personnage le plus sympathique du roman ».

Les détails de la campagne de la NOAH contre le Da Vinci Code et l’histoire d’Hollywood concernant le « diable Albinos » n’ont pas été clairement expliqués.

Source : United Press, traduit de l’anglais par G.B.

2 réactions à “Quand les Albinos cherchaient à se faire respecter…

  1. Brown a rapidement répondu en écrivant :  » Vous devriez vous intéresser au fait que Silas est de loin le personnage le plus sympathique du roman « .

    J’ai raté cette interprétation brownienne – ou browning – du moine. Du très grand n’importe quoi.

    C’est à douter qu’il l’ait lu. Se souvient-il au moins de qui l’a écrit ?

  2. Bon je n’ai pas lu le livre , mais j’ai vu le film.
    Personnellement j’ai adoré les personnage de Silas, il est très émouvant, cette douleur qu’il porte en lui,a cause justement de son albinisme (alors que pourtant il est manifique ).
    Sa dévotion entière et sa foi totale font de lui un personne à la fois émouvant et interressant.
    Il n’est peut-etre pas sympatique mais c’est pour lui, et uniquement pour lui que je suis retourner voir le film, alors que j’avais trouvé le film nul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *