Jésus et Marie-Madeleine ont-ils été ensemble ?

Source : Jesusdecoded.com / Traduction : G.B.

La relation entre Jesus et Marie-Madeleine est devenue une interrogation dans les discussions quant au fait que Jesus était célibataire. Plusieurs écrits de gnostiques ont été utilisés pour supporter la déclaration indiquant que Marie-Madeleine était la compagne de Jesus. En complément, certains ont déclaré que Jesus avait annoncé qu’elle serait à la tête de son Eglise. L’évidence pour ces déclarations supposées est notée dans quelques passages des écritures des gnostiques qui montrent un lien étroit entre Jesus et Marie-Madeleine et décrit une certaine hostilité envers elle de la part de Saint Pierre et de Saint André. Mais ces passages, en fait, ne font pas réellement état, ou que Jesus et Marie-Madeleine étaient mariés, ou qu’il ait annoncé qu’elle bâtirait son Eglise.

Dans le Nouveau Testament, Marie-Madeleine est le premier disciple du Christ. Elle est l’une de celles qui a été décrite comme accompagnant Jesus dans sa mission sur terre après qu’elle a rejeté sept démons (Marc, 16.9, Luc, 8.1-3). Pendant plusieurs siècles, on a pensé qu’elle était la femme inconnue qui lavait les pieds de Jesus avec ses larmes et les essuyait avec ses cheveux (Luc, 7.36-50). Bien que cette association ne date pas de longtemps, cela n’a jamais été une atteinte visant à diminuer le souvenir de Marie, depuis que le repentir est le premier pas pour les disciples de Jesus, qui débuta son ministère en proclamant « le Royaume de Dieu est tout proche. Repens-toi et crois à l’Evangile » (Marc, 1.15). Les quatre évangiles mentionnent le fait que Marie-Madeleine était au Calvaire lorsque le Christ a été crucifié et était présente près de son tombeau pour être dans les premières à entendre la nouvelle de sa résurrection. Dans l’évangile de Saint Jean, elle a été la première personne à avoir rencontré le Seigneur ressuscité.

Malgré tout, les remarques au sujet de son apport dans les bases des textes gnostiques ne peuvent être prises au sérieuses. Premièrement, les écritures des gnostiques sont historiquement plus éloignées du temps des apôtres et écrites significativement plus tard que les quatre évangiles du Nouveau Testament. Deuxièmement, la primauté de Marie-Madeleine comme disciple et sa complicité avec Jesus ont été confirmées par les évangiles, et non pas éludées. De la même manière, ils n’offrent aucun support quant à l’assertion gratuite que Jesus et Marie-Madeleine étaient mariés. Jesus est aussi montré comme ayant des complicités spirituelles avec plusieurs de ses disciples : Pierre seul ; Pierre, Jacques et Jean ensemble ; les « disciples bien-aimés » dans l’évangile de Saint Jean ; ainsi que Lazare et ses sœurs Marthe et Marie. Enfin, le Nouveau Testament ne cache pas des rapports tendus entre certains apôtres, particulièrement, une fois, entre Pierre et Paul. Il n’aurait probablement pas caché d’autres conflits, comme celui présumé entre Marie et Pierre, s’il a jamais existé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *