Interview exclusif de Gordon Zola, auteur du Dada de Vinci Code

Auteur d’une parodie du Da Vinci Code (le Dada de Vinci Code aux éditions du Léopard Masqué), Gordon Zola a bien voulu répondre à nos questions en un temps record.

Da Vinci Blog : Quel âge avez-vous, que faites-vous dans la vie ?

Gordon Zola : Il faut mieux avoir l’âge de ses artères que l’âge de César Jules. Je suis auteur et éditeur du Léopard Masqué.

DVB : Que pensez-vous du phénomène du Da Vinci Code ?

GZ : C’est un outil de propagande fabuleux pour redorer le blason de l’Eglise, c’est donc une bonne chose.

DVB : Avez-vous lu le film ? Si oui, qu’est-ce qui vous a fait le plus rire ?

GZ : Je n’ai pas lu le film mais j’ai rembobiné plusieurs fois le livre sur la scène du code à l’envers que seuls les experts ne voient pas !!!

DVB : Avez-vous vu le livre auparavant ? Idem, quels passages vous ont bien amusé ?

GZ : Voir au-dessus.

DVB : Pensez-vous qu’on peut prendre au sérieux les thèses browniennes ?

GZ : Evidemment non. Il n’y a pas de thèses browniennes, juste de simples copiés/collés habilement répartis.

DVB: Que raconte votre livre intitulé le Dada de Vinci Code ? (Sans raconter la fin).

GZ : Cette fin qui justifie pourtant mes maigres moyens. Daniel Brun vient faire la promo de son film à Paris et un tueur psychopathe prévient la police que c’est déjà un homme mort. Pour accréditer ses menaces, le furieux jonche le sol français de quelques cadavres…

DVB : Qui est ce mystérieux horloger, en vrai ?

GZ : Un tueur érudit qui veut remettre les pendules à l’heure.

DVB : Fabrique-t-il des montres avec complications ? (faces de la lune, quantième perpétuel ?)

GZ : C’est vous qui écrivez ou moi ?

DVB : Moi …non, vous ! Dans votre livre, parlez-vous d’une canette de Fanta, d’une lamaserie et du Grand Manitou Vertueux que l’on retrouve sur le Da Vinci Blog ?

GZ : Non. Ce livre est la parodie-suite du Livre-dont-on-ne-dit-plus-le-titre.

DVB : Pensez-vous que Sophie Neveu a réellement marché sur l’eau ou faut-il lire les évangiles à la lumière de la Résurrection ?

GZ : Je ne connais pas personnellement Sophie Neveu mais j’ai lu plusieurs fois les évangiles qui sont fédérateurs de toute une civilisation… n’en déplaise.

DVB : Croyez-vous en Dieu ou en une divinité supérieure ?

GZ : Dieu me semble être une divinité supérieure à laquelle il est intéressant de croire, le néant n’ayant été rencontré par personne.

DVB : Qui se cache derrière le Léopard Masqué ?

GZ : Un trust anti-système.

DVB : Dans votre livre, trouve-t-on un moine déguisé en membre de l’Opus Dei ?

GZ : Non, mais un coq albinos.

DVB : Les évêques y sont-ils aussi toujours méchants ?

GZ : Dans les romans anti-chrétiens… toujours !

DVB : Avez-vous lu « L’Opus Dei, enquête sur le monstre » de Patrice de Plunkett ou d’autres enquêtes de ce genre ? Qu’en pensez-vous ?

GZ : Je n’ai pas lu ce livre. Mais s’il y un monstre en ce bas monde, il est certainement plus occulte que l’Opus Dei.

DVB : Pourquoi favoriser l’émergence d’une littérature drolatique en écrivant des romans à vocation humourationnelle hors des sentiers battus ?

GZ : Pour des raisons conséquatoires faciles à comprendre : remonter le niveau zygomatique de la France morose et tirer sur tout ce qui bouge sans risquer le procès.

DVB : Elle corrige aussi les mœurs par le rire ?

GZ : Of course, disais-je plus haut.

DVB : Comment votre livre a-t-il été perçu par la critique ?

GZ : Bien perçu mais peu aperçu…

DVB : A qui conseillez-vous votre livre ?

GZ : A tous les amateurs du Da Vinci code, tous les détracteurs du Da Vinci code et à tous ceux qui ne connaissent pas le Da Vinci code.

— Pour plus d’informations sur ce livre, rendez-vous ici

One thought on “Interview exclusif de Gordon Zola, auteur du Dada de Vinci Code

  1. Je n’avais pas réalisé que vous n’étiez pas seulement éditeur, mais aussi auteur… d’un bon nombre des productions du Léopard !
    Bravo.
    Seul bémol (pardon si je me répète, je sais bien que je vous l’ai déjà dit…) : vous écrivez vite, dirait-on, et vous laissez passer un nombre un peu trop important d’erreurs diverses (orthographe, ponctuation…).
    Quand je lis, je corne le coin de la page dans laquelle j’ai remarqué en lisant une irrégularité quelconque… Résultat : mes livres ont doublé de volume ! D’accord, j’exagère. Mais pratiquement, dans l’optique d’une réédition, mes livres cornés pourraient être une base pour une correction bien nécessaire…
    Pour vos prochains livres, je vous propose un donnant-donnant : vous me donnez à lire votre prose avant impression et je corrige tout ce qui attire désagréablement mon oeil de lectrice. Ce sera mieux pour la réputation du Léopard, et mieux aussi pour moi qui pourrai lire vos livres sans avoir à les acheter !
    Vraiment, vous savez, c’est agaçant, les livres mal corrigés, et de ce côté, le Léopard a de gros progrès à faire !
    Donc, vous êtes un -ou plutôt deux- des auteurs du Léopard… Je veux dire Gordon Zola et Louise Marie. Félicitations ! Je n’ai pas lu tous les livres du Léopard, par exemple je n’ai lu aucun "historique", mais peut-être sont-ils aussi de la même plume ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *