Audrey Tautou quitterait volontiers le cinéma

L’incarnation de Sophie Neveu dans le film Da Vinci Code semble se poser des questions existentielles. Avec une belle lucidité ? Rappelons que c’est aujourd’hui sa fête : bonne fête Audrey !

Selon le magazine Stars, ses parents souhaiteraient voir leur fille abandonner sa carrière d’actrice et se dénicher un emploi plus approprié. L’actrice française révèle qu’ils n’ont jamais été fiers de son choix de carrière malgré son succès auprès du public depuis Amélie Poulain. « Mes parents s’attendaient à ce que je décroche un emploi sérieux par ce que j’étais une excellente étudiante » dit-elle.

Au mois de mai, Audrey envisageait d’abandonner le cinéma parce qu’elle supportait difficilement la célébrité. L’actrice de 27 ans avait alors déclaré : « auparavant, je croyais me retirer du cinéma à 40 ans, puis ensuite à 30 ans. Je crois maintenant avoir envie de faire quelque chose de plus discret de ma vie. Je suis bien consciente de ne pas être ni la meilleure ni la pire actrice mais je pense bien que je serais plus heureuse de faire quelque chose qui ne m’expose pas tant aux yeux du public. »

Quelques jours avant la sortie du Da Vinci Code, elle avait accordé un interview au Figaro Magazine, intitulé « Ma vie après le Da Vinci Code », laissant ainsi transparaître un tournant dans sa carrière d’actrice. « J’ai un peu de mal à comprendre tout ce ramdam autour du film », déclarait-elle à propos de la frénésie du Da Vinci Code.

A propos du fait qu’elle accorde peu d’entretiens, elle expliquait au journaliste du Figaro : « ça m’embrasse de ne pas être plus disponible, mais de toute façon le Da Vinci Code n’a vraiment pas besoin de moi pour se faire connaître. »

Pour ses futurs projets… elle reconnaît ne pas se suffire à elle-même. « Je n’exclus pas de mettre un peu le cinéma de côté. Le théâtre me manque. C’est un état d’esprit qui me correspond. Au-delà du rôle, j’aime appartenir à une équipe, une troupe. Si je n’ai pas de rapport avec le réalisateur, les acteurs et les techniciens, je suis malheureuse. Je ne me suffis pas. »

Reconnaître ne pas se suffire à soi-même, n’est-ce pas déjà une vertu chrétienne ? Déjà, sainte Audrey – nom qui signifie « noble gloire » – refusa le mariage avec un prince et se réfugia dans un couvent pour se consacrer à Dieu…

Avec la simplicité qu’on lui connaît et selon la coutume qu’elle a désormais instituée avec les journalistes, Audrey tire un appareil photo de sa poche et photographie son interlocuteur…

L’article du Figaro : ici

Qui était Sainte Audrey ? Audrey (PR : Adeltrude, Audric, Audrie, Audry, Autric, Etheldred) : princesse d’Est-Anglie ( … – 670 ), née à Exning, dans le Suffolk, fit un mariage blanc, avec son accord, avec le prince Tonbert, âgé. Veuve, elle refusa le mariage avec un prince de Northumbrie, et se réfugia dans un couvent, dans l’île d’Ely, qu’elle avait fondé sur les conseils de saint Wilfried, et y mourut en 670 (679). Nom diminutif d’Aethelhryth, issu du celtique « alt » (haut), « roen » (royal), ou du germain « adal » (noble), « hrod » (gloire). Invoquée contre les maux de gorge. Fête le 23 juin. (Source : Catholique.org).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *